• Capacités dépolluantes de l’Aloe vera

    Capacités dépolluantes de l’Aloe vera
    Petit, on nous apprenait qu’il ne fallait jamais garder une plante verte dans une chambre sous peine d’être asphyxié pendant la nuit. La fonction chlorophyllienne étant inversée la nuit, la plante « pompe » de l’oxygène et dégage des produits toxiques comme le monoxyde de carbone. Toutefois, si cette fonction respiratoire reste confirmée pour certaines plantes, les rejets sont négligeables en comparaison à la quantité d’oxygène rejetée dans la journée, et d’autres plantes, dont l’aloe vera, détiennent des propriétés qui dépassent ce concept établi et dépolluent plus qu’elles ne polluent.

     

    aloe-vera-sejour



    Les scientifiques sont unanimes. Certaines plantes s’avèrent être de formidables agents de dépollution de nos intérieurs. Elles réussissent à capturer les particules nocives suspendues dans l’air des différentes pièces d’une habitation jouant ainsi un grand rôle dans la purification de l’atmosphère. Et cette faculté surprenante agit tout aussi bien la nuit que le jour.

    Ainsi dans un environnement clos, elles éliminent des produits chimiques présents dans l’air, et notamment le formaldéhyde (composé organique volatil toxique), le toluène (irritant), le benzène et le trichloroéthylène (cancérigènes) qui sont générés par la détérioration des isolants, par l’utilisation de solvants, de produits d’entretien ammoniaqués, de colles, de peintures (…) et par la fumée de cigarette. Elles ont également la capacité d’intercepter les ondes électromagnétiques émanant des ordinateurs, des fours à micro-ondes, des téléviseurs et des téléphones.


    Comment ça marche ?


    schema-comment-les-plantes-dépolluent
     

    Le principe de dépollution par les plantes, que vous pouvez suivre sur le schéma ci-dessus, repose sur le biais d’échanges gazeux. Les molécules indésirables présentes dans l’air sont absorbées par les feuilles. Des micro-organismes vivant dans les racines détruisent les polluants et les convertissent en produits organiques qui servent alors à nourrir les plantes.
     


    La plante émet ensuite de la vapeur d’eau par un processus nommé transpiration et améliorent ainsi naturellement le taux d’humidité et d’oxygène dans la maison.

    Les spécialistes estiment que l’efficacité maximum est obtenue par un minimum d’une plante par 9 m2. Plus les plantes sont grosses, plus la surface de feuille est importante et donc plus l’échange gazeux sera important. Les plantes peuvent être installées dans toutes les pièces y compris les chambres.

     

    aloe-vera-240


    Et l’aloe vera ?

    L’aloe vera, dont nous vous parlons tant pour ses vertus hydratantes et nutritives, fait partie de ces plantes dépolluantes. Du fait même de sa composition biologique et chimique, il est capable d’absorber de grandes quantités de monoxyde de carbone et de formaldéhyde. Dans un moindre volume, il s’avère également efficace contre le benzène, le toluène, divers éléments allergènes de la maison, tel que les acariens. Aussi certaines études montrent qu’il peut lutter contre les ondes électromagnétiques.

    Cette plante se plaira donc dans la chambre ou dans le salon près d’un ordinateur ou d’un téléviseur. Pour garantir un rendement optimal, vous devez prévoir une plante d’aloe vera pour une pièce de 9 à 10 m².

    FD16688WH
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :